[Avis] Roll Player – Intrafin – Jeu de Société

Roll Player est un jeu expert de placement de dés. Le but du jeu est d'optimiser son personnage au maximum. Et pour cela, il y a énormément d'éléments à prendre en compte.

Roll Player

Fiche jouabilitE

Hasard : 85% –  Le hasard a une (très) importante dans Roll Player : Quels dés, quelles couleurs, quelles valeurs, puis quelles cartes vont sortir… Il est obligatoire de le prendre en compte pour appréhender correctement Roll Player.

Rejouabilité : 90%– La boîte est pleine de matos, ce qui va vous permettre de faire des parties différentes à chaque fois, même si la mécanique principale ne varie absolument pas au cours de la partie.

Interaction : 30% – Aucun moyen d’influer sur le jeu des adversaires, si ce n’est l’habituel contre-pick. Dommage.

Complexité : 80 % – La mécanique de Roll Player s’acquiert facilement, mais le jeu est plein de capacités et autres données à prendre en compte pour espérer obtenir la victoire, ce qui en fait un jeu assez complexe.

Stratégie : 95 % – C’est le point fort et l’intérêt principal du jeu. Tellement de possibles, tellement de choix réellement stratégiques à mettre en place !

Immersion : 65% – Au cours du jeu on s’amuse à rajouter des traits et autres antécédents à son personnage, mais sinon c’est tout. On appréciera les petits lignes de background sur les cartes, mais le jeu manque de corps, d’une implication dans son thème. L’extension le corrige bien.

Qualité du matériel : 80% – De façon très personnelle, j’ai trouvé les graphismes trop simples, manquant de fantaisie. Les goûts et les couleurs… Après le matériel est d’excellent facture. Aucun thermoformage n’est à prévoir.

Recommandation : 80% – Roll Player est un Sagrada en mode expert. Stratégie, réflexion et planification en sont les maîtres-mots. Le thème est original mais pas assez poussé (l’extension corrige le tir et améliore ses qualités, sans corriger l’interaction et coûtant cher), et l’interaction est un peu trop faible. Mais Roll Player reste un excellent jeu de réflexion sur la base de combos de dés.

   –  41,90€ chez Philibert

Fiche jeu

Type : Compétitif / Placement de dés
Nombre de joueurs : De 1 à 4
Durée :  Approximativement 1h30
A partir de : 12 ans
Extension(s) disponible(s) : Une : Monstres et Sbires
Support : Globalement : Plein de dés colorés et des cartes à profusion. Chaque race possède également son plateau.
Mécanique(s) de base : Optimiser son placement de dés, afin de renforcer ses caractéristiques.
Thème(s) : Héroïc-Fantasy

But du jeu / Aperçu des règles

Dans Roll Player, les joueurs doivent créer le meilleur personnage de jeu de rôle! Le but est d’optimiser ses caractéristiques, ses talents, ses traits, etc…

La mécanique principale du jeu est le placement de dés sur son plateau de personnage. Chaque dé va se placer pour renforcer l’une des six caractéristiques du personnage (force, constitution, sagesse, intelligence, dextérité et charisme). Chacune de ces caractéristiques peut se voir allouer trois dés, en commençant par la gauche. Leur somme donnera la valeur de chaque caractéristique à la fin de la partie. Chaque caractéristique déclenche également un effet quand vous y ajoutez un dé. Par exemple, placer un dé dans la constitution vous permet d’augmenter ou de diminuer n’importe quel dé de votre plateau d’un.

Pour commencer, chaque joueur sélectionne un plateau, lui indiquant sa race (Elfe, Nain, les classiques quoi!). Il obtient aussi différentes cartes pour créer son personnage, à placer dessus :

  • une carte de caractéristiques (Clerc, Guerrier, etc…). Celle-ci lui donnera les valeurs de caractéristiques qu’il devra atteindre à la fin de la partie.
  • -une carte d’antécédents. Elle parle de votre occupation, votre métier. Elle rapporte des points en fonction du placement des dés sur votre plateau (Exemple : il faut placer un dé vert en deuxième position de la caractéristique de Sagesse)
  • une carte d’alignement. Elle détermine le trait principal de votre personnage, et comment il va évoluer (loyal, chaotique, etc…). Des cartes modifient l’état de votre alignement.

Chaque joueur commence sa partie en jetant 6 dés qu’il place immédiatement sur son plateau, et gagne 5 pièces d’or.

Au centre de la table se trouve le marché, représentant les armures, armes, compétences, etc… que les joueurs peuvent acheter pour leur personnage. Il sera réalimenté à la fin de chaque tour. Enfin, se trouvent également les cartes d’initiative (autant que de joueurs), sur lesquelles vont être placés les dés.

Un tour se décompose en 4 phases

  • La pioche : le premier joueur tire X dés, où X est le nombre de joueurs et les jette. Il les place, du plus faible au plus élevé sur les cartes initiatives.
  • Le développement. Le premier joueur choisit une carte initiative, prend le dé dessus et le place sur son plateau en respectant les règles de placement. Enfin, s’il le souhaite, il applique la capacité correspondante à la caractéristique où il a placé le dé. Tous les joueurs font de même, dans l’ordre horaire
  • Le marché. Le joueur ayant pris la plus basse carte d’initiative peut soit acheter une carte du marché, soit en défausser une pour gagner deux points de victoire. Il applique le ou les effets de son achat, s’il y en a un. Puis la phase continue en remontant de la plus basse à la plus haute carte d’initiative pour que tous les joueurs jouent cette phase.
  • L’entretien. On rafraîchit une de ses compétences, on remet des cartes au marché, et on replace les cartes initiative au centre de la table. Enfin on change le premier joueur dans le sens horaire et un nouveau tour peut débute.

La partie prend fin lorsque tous les joueurs ont placé leurs 18 dés sur leurs plateaux. On prend alors en compte tous les points de victoire possibles (Caractéristiques, Alignement, Antécédents, Armures, Traits, Classe). Celui en ayant le plus est prêt à se lancer dans le jeu de rôle !

Avis 

Roll Player est un jeu expert de placement de dés. Le but du jeu est d’optimiser son personnage au maximum. Et pour cela, il y a énormément d’éléments à prendre en compte.

L’iconographie du jeu est assez claire et aide pas mal à se représenter les mécaniques. Les graphismes sont sympas mais assez simples. C’est dans un style très épuré. La boîte de jeu est par ailleurs assez grosse mais le  matériel est de qualité.

La mécanique du jeu est assez simple : à son tour on sélectionne un des dés restants, on l’ajoute à son personnage et on applique ou pas le pouvoir, si on en a besoin. Puis on pourra après acquérir des armes, armures, pouvoirs, ou plutôt de l’or en défaussant une carte. C’est tout ! Et vous allez faire ça douze fois ! Alors où se situe l’intérêt ?

Le principe du jeu est d’arriver à maximiser tous les domaines de scores. Sur votre plateau vous en avez déjà 4 ! Les caractéristiques, donc parvenir à avoir une somme d’exactement 17 en Charisme par exemple. Puis viennent les antécédents, qui vous demandent de placer certaines couleurs de dés à des endroits spécifiques. L’alignement vous poussera à n’acquérir ou utiliser que certaines cartes (les cartes peuvent faire bouger l’emplacement de l’alignement) et enfin vos dés de faction, qui vous rapportent des points (chaque joueur se voit au début attribuer une couleur en fonction de sa classe). Ajoutez à ses les points rapportés par les collections d’Armure et les Traits acquis, vous avez énormément de possibles. Et vous ne pourrez pas tout faire. Chacun de vos choix, notamment à la fin, vous forcera à des choix cornéliens, et vous y perdrez quelque chose. A vous de faire en sorte que le gain soit plus important.

Le jeu fourmille aussi d’effets variés, comme votre pouvoir de base, les pouvoirs des statistiques et ceux que vous obtiendrez par la suite. Prendre toutes ces variables en compte fait de Roll Player un jeu assez complexe. Le jeu propose de fait une rejouabilité très bonne, avec plein de cartes de tous types. La mécanique ne variant pas, c’est la versatilité des options et des cartes, types, qui assure l’envie de retenter une partie différente.

Le jeu souffre néanmoins de défauts: une interaction très faible, si ce n’est le traditionnel blocage possible en défaussant sous le nez de son adversaire la carte ou le dé qu’il aurait voulu. La mise en place est longue, et pour des nouveaux joueurs, la quantité d’éléments présents dès le départ et à prendre en compte peut être dérangeante. Enfin, et cela a été dit comme son principal défaut, expliquer le but du jeu est difficile : on doit créer le « meilleur » personnage de jeu de rôle. Oui et après ? Bah rien. On s’amuse facilement de créer un elfe magicien cartographe et sarcastique, mais on en fait rien. C’est assez déroutant.

Pour finir, j’ai pu essayer Roll Player avec son extension Monstres et Sbires. Celle-ci pousse à combattre des sbires plutôt que d’acheter ou défausser au marché afin de pouvoir gagner des récompenses lors du combat contre un boss final. Cette extension corrige le tir du « but » du jeu et d’une belle manière. L’extension est très équilibrée, offre des choix tous intéressants, et démultiplie de fait la rejouabilité et les stratégies. C’est un ajout extrêmement intéressant, j’irai même jusqu’à dire indispensable. Par contre, elle rallonge encore la mise en place, ne corrige rien au niveau de l’interaction et coûte cher (quasi le même prix que la boîte de base).

   –  41,90€ chez Philibert

Fiche technique

Titre Original : Roll Player
Date de 1ère sortie : 2016
Auteur :  Keith Matejka
Illustrateur : John Ariosa et Luis Francisco
Editeur : Intrafin Games

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *