[Avis] Naga Raja – Hurrican Games – Jeu de Société

Si l’on omet son défaut de rejouabilité, on est face à un jeu simple mais tactique, au thème bien exploité, aux illustrations agréables et au matériel original. C’est un excellent jeu pour deux !

NAGA RAJA

Achetez-le au meilleur prix chez notre partenaire Philibert, cliquez sur le leur logo !

                                                                                                     

Fiche jouabilitE

Recommandation : 90% – Si l’on omet son défaut de rejouabilité, on est face à un jeu simple mais tactique, au thème bien exploité, aux illustrations agréables et au matériel original. C’est un excellent jeu pour deux, prenant, rapide, intéressant et tactique. Pour peu qu’on n’y joue pas 3h par jour, c’est encore un très bon cru, et un ajout obligatoire pour une ludothèque deux joueurs, notamment grâce à ces supers dés bâtonnets, très agréables à tenir en main!

Hasard : 65% –  Un hasard présent sur le tirage des cartes, le placement des trésors et surtout sur les jets de dés. Mais ce hasard est bien dosé et on peut influencer dessus. Une réussite de gestion.

Rejouabilité : 40 %– Des mécanismes intéressants et tactiques, simples et efficaces. Mais malheureusement, le renouveau des cartes/trésors/tuiles est faible. Le matériel que vous aurez face à vous ne se renouvelle pas beaucoup. Il faut donc éviter d’y jouer à la chaîne/tous les jours.

Interaction : 70% – L’interaction est assurée d’abord par la course aux points, mais aussi par les cartes qui permettent grâce au pouvoir de modifier le temple adverse (bouger ses tuiles ou ses trésors par exemple). Dans un jeu qui aurait pu être terne à ce niveau, la gestion des coups bas est bien fichue.

Complexité : 60% – Un jeu simple aux règles simples, concises et claires. Et pourtant tactique.

Stratégie : 80 % – Le jeu propose plusieurs stratégies pour un même but : obtenir 25 points de victoire. Il faudra forcément avancer sur ses tuiles, tenter de les gagner, c’est cette mécanique qui manque de rejouabilité. Mais par ailleurs, entre les pouvoirs des cartes, les tactiques de lancés de dés et le placement des tuiles, vous avez plusieurs paramètres à imbriquer.

Immersion : 75 % – Le thème est bien rendu, il aide à se projeter dans ce style très Indiana Jones, très explorateur. On regrettera la répétition de certaines cartes et le manque de petits détails qui auraient pu plus aider à l’immersion (comme des figurines pour mettre sur les chemins des tuiles).

Qualité du matériel (jeu) : 100% – Là par contre, un quasi sans faute. Des illustrations splendides, une idée de dingues pour les dés en forme de bâtonnets, un thermoformage qui en plus d’être hyper bien pensé est joli, des règles claires, tout s’emboîte, tout est beau, tout est bien ! La boîte aurait pu être plus compacte mais elle aurait alors perdu en beauté !

Fiche jeu

Type : Compétitif / Exploration / Dés
Nombre de joueurs : 2
Durée : Entre 20 et 30 minutes
A partir de : 8 ans
Extension(s) disponible(s) : Aucune
Support : Des dés spéciaux, des tuiles cartonnées et des cartes d’action
Mécanique(s) de base : Accumuler le plus de trésors en gagnant des tuiles permettant de créer des chemins.
Thème(s) : Indiana Jones / Lancer de Dés / Trésors antiques

But du jeu / Aperçu des règles

Naga Raja se joue avec un plateau carré pour chaque joueur. Chaque côté de ce carré est composé de 3 « portes ». Face à soi, les  3 portes sont ouvertes et constituent les entrées. Devant les neuf autres, chaque joueur place aléatoirement face cachée sans les consulter neuf trésors. Un joueur prend le parchemin et devient le guide (=premier joueur). Chaque joueur commence avec cinq cartes.

Pour la première phase d’un tour, une tuile est révélée. Celle-ci comporte des chemins permettant de relier les entrées de son plateau à d’autres chemins, ou à d’autres portes (comme dans le jeu Labyrinthe, vous savez le jeu des années 80 de Ravensburger !). Chaque joueur va donc essayer d’obtenir cette tuile. Pour ça, chaque joueur va lancer un certain nombre de dés. Celui obtenant le plus de points cumulés sur ses dés remporte la tuile, qu’il devra ensuite placer dans son temple. Le jeu comporte 3 types de dés, des marrons avec plein de points, des blancs avec plusieurs points et quelques Naja, et des verts avec peu de points mais plein de Najas. Chaque Naja obtenu permet d’activer un pouvoir de cartes.

Pour obtenir des dés à lancer, les joueurs doivent dépenser des cartes. Chaque carte est divisée en deux parties : en haut un symbole désigne quel est le « type » de cette carte et le nombre de dés lançables. En bas, la carte comporte un pouvoir. Pour obtenir des dés à lancer, vous pouvez dépenser ainsi plusieurs cartes tant qu’elles comportent le même symbole. C’est le guide qui sélectionne une ou plusieurs cartes de sa main pour pouvoir lancer les dés, qu’il place faces cachées. Son adversaire fait ensuite de même, les cartes sont alors révélées, puis les dés lancés. Chaque joueur ayant obtenu des Najas sur ses dés peut ensuite jouer une carte de sa main (un naja permet de jouer une carte, deux najas, deux cartes, etc…), mais cette fois-ci en appliquant l’effet en bas de la carte : le pouvoir.

Une fois que le joueur ayant remporté la tuile l’a placée dans son temple (certaines tuiles comportent en plus des artefacts bonus à conserver face cachée), si les chemins permettent de relier une entrée à un trésor (donc à une « porte » sur les côtés du plateau) il retourne immédiatement le trésor. Sur celui-ci sont indiqués des points de victoire. Trois des neufs trésors sont des reliques maudites. Si un joueur révèle ses trois reliques maudites, il perd immédiatement. Le premier joueur à atteindre 25 points de victoire l’emporte immédiatement.

Avis 

Naga Raja est le jeu de Bruno Cathala (associé à Théo Rivière) sorti en boutique tout récemment. C’est un jeu uniquement pensé pour deux joueurs, du coup un marché assez fermé. Il souffre d’un défaut majeur mais est contrebalancé par plein de très bonnes choses.

Commençons donc par son (qui a dit « unique » ?) défaut : la rejouabilité. Toutes vos parties vont se jouer avec les mêmes trésors. Les tuiles se ressemblent quand même beaucoup et c’est pareil pour les cartes. Après deux parties vous avez globalement fait le tour de tout le matos contenu dans le jeu. Attention ! Je n’ai pas dit qu’il n’y avait qu’une façon de gagner, ou qu’il ne fallait pas mettre en place de stratégies différentes. Je dis juste que très rapidement, vous avancerez en terrain connu. Vous aurez beau changer de stratégie, vous retomberez sur les mêmes mécaniques de victoire.

Voilà pour le défaut.

Après, que des qualités ! Déjà, le défaut évoqué plus haut amène aussi des avantages : des règles simples, des mécanismes fluides. Le livret de règles est clair, l’explication se fait très facilement, et au bout de cinq minutes, on joue sans problèmes. Rajoutez à ça que le jeu est très bien équilibré. La gestion du changement de guide (de premier joueur) est bien pensée, comme les mécanismes d’utilisation de cartes. En fait chaque chacun de vos choix gagnants va quelque part induire un dû. Ainsi chaque choix doit être pesé. Le système de jeu est certes simple, mais il permet la mise en place de stratégies diverses (déplacement de trésors, gain rapide de tuiles, ou au contraire optimisation de tuiles). Le hasard est présent mais bien dosé. On peut l’influencer. Et il n’y a pas réellement de « jet pourri » pour peu qu’on ait maîtrisé sa main de cartes.

Ensuite le jeu est vraiment original notamment grâce à son matériel. Il y a un plaisir réel à lancer des dés sous forme de bâtonnets, de différentes tailles. Sans rire, le plaisir d’avoir ces dés en main participe beaucoup au plaisir de jeu général. Les illustrations de la star Vincent Dutrait sont parfaites et aident à se mettre dans le thème. On regrettera pour pinailler qu’elles ne soient pas plus variées. Mais elles sont adaptées, lisibles et participent elles aussi au plaisir de jeu. Le plateau et les tuiles font eux aussi le job. Croiser ses couloirs sur les tuiles rappelle vraiment les jeux de notre enfance, c’est bien réalisé, et c’est original !

Convaincu ? Achetez-le au meilleur prix chez notre partenaire Philibert, cliquez sur le leur logo !

                                                                                                      

 

Fiche technique

Année: 2019
Auteur(s): Bruno Cathala et Théo Rivière
Illustrateur(s): Vincent Dutrait
Editeur(s): Hurrican Games

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *