[Avis] Mysterium Park – Libellud – Jeu de Société

Dans Mysterium Park, vous prenez place dans un parc d'attraction/cirque, assez mystérieux. L'un des joueurs « le fantôme » incarne le directeur du parc, soudainement disparu

Mysterium Park

Fiche jouabilitE

Recommandation : 90% – En fait tout dépend. Si vous possédez déjà Mysterium, passez votre chemin. Bien que le thème de Mysterium Park soit original et bien rendu, vous n’y découvrirez rien qui change réellement. Par contre si vous n’avez aucun des deux à vous de voir ! Mysterium Park est un jeu complet, extrêmement immersif, richement illustré et extrêmement plaisant dans la coopération et le plaisir de jeu. Aucune fausse note vis à vis de son aîné de 2016. Juste plus court, moins complexe. Donc moins riche mais plus accessible.

Hasard : 40 % –  Il y a un incidence du hasard notamment sur le tirage des cartes Vision par le fantôme. Mais ça reste tout à fait bien dosé.

Rejouabilité : 95%– Le jeu est toujours aussi rejouable tant qu’on varie les rôles. Néanmoins, petite alerte sur le nombre de Personnages et Lieux.

Interaction : 100% – Impossible de faire plus. Un jeu incroyable au niveau équipe et sentiment d’entraide.

Complexité : 70 % – Peut-être un dur à expliquer du premier coup, mais en fait rien n’est complexe, tout est fluide, les tours de jeux s’enchaînent, la mécanique tourne sans problèmes

Stratégie : 75 % – Il y a de la stratégie, mais surtout de la réflexion et de l’imagination. Mais tout est justement dosé, il va vous falloir vous concentrer mais vous allez être très impliqués.

Immersion : 90 % – Il ne manque plus qu’à rajouter une petite musique d’ambiance type fête foraine qui dégénère (hyper facile à trouver évidemment) et le matériel et les mécaniques feront le reste.

Qualité du matériel (jeu) : 95% – Un matériel cohérent avec le thème, mais surtout richement illustré, qui plongent immédiatement dans le thème. La boîte est parfaitement adaptée au matériel.

   –  22,50€ chez Philibert

Fiche jeu

Type : Coopératif / Déduction d’images
Nombre de joueurs : 2 à 6
Durée : 35mn
A partir de : 8 ans
Extension(s) disponible(s) : Aucune
Support : Notamment des cartes magnifiquement illustrées
Mécanique(s) de base : Faire deviner des éléments uniquement grâce à la déduction d’images
Thème(s) : Parc D’Attraction / Mystères / Enquête

But du jeu / Aperçu des règles

Dans Mysterium Park, vous prenez place dans un parc d’attraction/cirque, assez mystérieux. L’un des joueurs « le fantôme » incarne le directeur du parc, soudainement disparu, probablement assassiné. Le Fantôme est toujours silencieux, il ne doit jamais communiquer d’aucune façon avec autres joueurs. Les autres joueurs sont les médiums, chargés d’élucider la disparition du fantôme. Eux ont le droit de parler et d’échanger des informations.

Pour commencer, chaque médium prend une boule divinatoire et le cercle d’une même couleur devant lui, représentant son médium. Le plateau de jeu est installé entre les joueurs, et on y place neuf cartes Personnages, correspondant aux potentiels suspects. Le jeton compte-tour est placé devant le premier tour. Vous en aurez 6 avant que la fête foraine ne lève le camp et que vous perdiez.

Le Fantôme, lui, se munit des cartes Vision. Il en pioche 7. Il prend également les 3 jetons Ticket (ces derniers lui permettent de remplacer tout ou partie des cartes Visions qu’il a dans sa main). Il se munit enfin d’une carte Intrigue. Cette carte indique, pour chaque couleur, et donc pour chaque médium, qu’elle est la carte Personnage ou Lieu qu’il doit trouver.

Lors d’un tour, le fantôme donne autant de cartes Visions qu’il le souhaite à un médium. Il transmet des cartes comme indices, afin que l’analyse de ces cartes Visions indique au médium quelle est la carte qu’il doit retrouver. Le joueur ayant reçu les cartes a le droit de les montrer aux autres médiums afin de réfléchir ensemble aux indices du Fantôme. Quand un joueur pense avoir correctement interprété les visions du fantôme, il place sa boule divinatoire sur la carte qu’il cible.

Dès qu’il donne des cartes à un Médium, le Fantôme repioche des cartes afin de toujours en avoir 7 en main. Une fois qu’il a donnés des cartes à chacun des médiums, il attend que chacun ait placé son pion sur la carte à laquelle il pense. Une fois que tous les Médiums se sont décidés, il indique à chacun d’entre eux s’il se sont trompés ou ont correctement interprété. Si tous n’ont pas trouvé, un nouveau tour débute, où tous les médiums s’étant trompés reçoivent de nouvelles cartes Visions pour mieux les aiguiller. Une fois que tous les médiums ont trouvé leur Personnages, la mise en place reprend mais avec les Lieux. Seul le compteur de tour n’est pas réinitialisé, évidemment.

Si les médiums ont trouvé, avant la fin du sixième tour, chacun leur combinaison Lieu/Personnage, le round final débute. Le fantôme constitue trois couples Lieu/Personnage avec les cartes restantes de chaque mise en place, aléatoirement, puis les place sur le plateau. Il consulte ensuite ses cartes Visions, et donne une carte pour le Lieu, et une pour le Personnage, mais sans indiquer aux médiums laquelle est pour le lieu ou le personnage. Les médiums étudient les deux cartes Visons, puis décident lequel des 3 couples a été désigné par le Fantôme. S’ils ne se trompent pas, tous les joueurs ont gagné ! Sinon ils ont tous perdu…

Avis 

Encore un jeu que nous avons pu tester au FIJ 2020. Nous nous sommes naturellement assez vite dirigés vers le stand de Libellud, étant pour la plupart d’entre nous des grands fans de Mysterium.

Mysterium est sans nul doute ma première vraie claque ludique (avec Carcassonne) celle qui m’a fait basculer du côté des jeux de société. Mysterium a d’ailleurs été critiqué ici, et a reçu la très rare recommandation de 100%. En effet le jeu As d’Or 2016 reste un incontournable des jeux coopératifs de part la profondeur de son gameplay, son originalité et son matériel de qualité.

Alors pourquoi cette nouvelle version en 2020 ? Nous allons tâcher d’y répondre.

D’abord, comme Libellud l’indique sur la boîte, Mysterium Park est une version plus simple et plus rapide. C’est en effet le principal argument de vente, et cela est très vrai. On retrouve très bien les sensations de Mysterium. En effet, rien ne change dans la mécanique principale. La seule variante des règles simplifie en effet le jeu, ce qui par ricochet, le rend plus court, et donc plus accessible.  Mais moins riche.

Mysterium Park fonctionne donc très bien, la mécanique de jeu asymétrique est toujours aussi plaisante. L’entraîde entre les joueurs et la sensation de réflexion teintée de déduction imagée est présente. Les médiums prendront ainsi plaisir à analyser quelle(s) information(s) le Fantôme voulait leur faire voir, et le Fantôme doit anticiper les déductions et éviter les écueils afin de parvenir à faire du bon boulot !

On apprécie une boîte encore une fois parfaitement calibrée au matériel, un rangement de qualité, pour un jeu qui l’est tout autant. Le thème du Park est parfaitement bien rendu, juste ce qu’il faut de sombre sans verser dans le glauque, ce qui m’a permis de joueur avec des enfants dès 8 ans ! Les illustrations sont ainsi très sympas. Pareillement les cartes visions sont inquiétantes sans faire peur, tout en étant assez variées. Encore une fois, on a affaire à du matos de très grande qualité. Immersion toujours au rendez-vous.

Au niveau des regrets, on décriera juste le faible nombre de cartes Personnages Lieu, et même Vision dans une certaine mesure. En effet, comme on place 9 Personnages/Lieux sur le plateau à chaque partie, vous pouvez assez vite tourner en rond.

   –  22,50€ chez Philibert

Fiche technique

Auteurs : Oleg Sidorenko et Oleksandr Nevskiy
Illustrateurs : Xavier Collette et Studio M81
Sortie : Octobre 2020
Editeur : Libellud

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *