[Avis] Dice Forge – Libellud – Jeu de Société

Après Mysterium, voici le deuxième obligatoire de toute ludothèque présenté dans nos lignes (et pourtant on a pas d’actions chez Libellud). Beau, rejouable, original, des parties rythmées.

Dice Forge

Fiche jouabilitE

Recommandation : 100% – Après Mysterium, voici le deuxième obligatoire de toute ludothèque présenté dans nos lignes (et pourtant on a pas d’actions chez Libellud). Beau, rejouable, original, des parties rythmées. Je n’ai pas encore croisé de personnes n’aimant pas du tout le jeu. Que certains ne s’y amusent pas est tout à fait possible et compréhensible. Mais Dice Forge reste vraiment un produit travaillé, qui ne se repose pas uniquement sur sa mécanique ou son thème, mais qui au contraire mixe fort bien les deux avec technique et audace.

Hasard : 80% –  Vous jetez des dés, alors du hasard vous allez en manger. Mais le hasard est bien fait ici. Il est amusant, bien dosé et contrôlable.

Rejouabilité : 80 %– Nous regretterons une mécanique toujours répétitive, mais servie par des possibilités multiples quant au nombre de faces de dés et de cartes possibles. Au final, une bonne rejouabilité.

Interaction : 50% – Le principal défaut (qui a dit le seul?) de ce jeu est son manque d’interaction. Il y a quelques mécaniques qui vous forcent à prendre en compte le jeu adverse, mais elles ne sont pas légion. Personnellement, je trouve ça très bien comme ça. Je la trouve bien dosée. Mais si j’essaie d’être objectif, ça en bloquera certains.

Complexité : 60 % – Des règles simples, bourrées d’exemples. La mécanique de jeu est simple. Non ce n’est pas un jeu complexe.

Stratégie : 90 % – Pas complexe, certes. Mais Dice Forge reste un jeu difficile. Il y a une multitude de paramètres à prendre en compte (les face de dés et leurs pouvoirs et surtout les 15 cartes du plateaux et tous leurs pouvoirs!). Dice Forge cache bien son jeu derrière ses images colorées et ses jets de dés, mais c’est un jeu de stratégie intense.

Immersion : – 90 % – Il y a une histoire, et les pouvoirs et autres cartes lui rendent tout à fait hommage. Pari réussi.

Qualité du matériel (jeu) : 100% – Une boîte somptueuse, un matériel de folie. Un thermoformage suroptimisé. Un condensé de merveille, oui oui oui. Allez pour chipoter un peu on regrettera des cartes fragiles et plein de petits pions difficilement remplaçables. Mais c’est vraiment pour chipoter. Peut-être le jeu le plus beau qu’il m’ait été donné de voir.

   –  35.90 € chez Philibert

Fiche jeu

Type : Compétitif / Dés /  Combos
Nombre de joueurs : 2 à 4
Durée : Entre 45 et 60 mn
A partir de : 9 ans
Extension(s) disponible(s) : Oui une : Rebellion
Support : Des dés à customiser et des cartes
Mécanique(s) de base : Jeter les dés, gagner les ressources indiquées. Puis améliorer ses dés ou accumuler des cartes pour être le champion des Dieux.
Thème(s) : Mythologie / Pouvoirs

But du jeu / Aperçu des règles

Dans Dice Forge vous et vos adversaires vous disputez les faveurs des Dieux. Ces derniers choisiront le joueur ayant réussi à accumuler le plus de faveur au cours de la partie pour le faire grimper au rang de demi-dieu.

Chaque joueur se munit de deux dés. Ces dés sont le sel de Dice Forge puisque leurs faces sont amovibles. Vous allez pouvoir les échanger au cours de la partie. Vous avez également un pion joueur et chacun un plateau. Sur ce plateau se trouvent 4 pistes :
– l’or : qui sert principalement à acheter de nouvelles faces de dés
– les fragments solaires : qui servent à rejouer et acheter des cartes
– les fragments lunaires : qui servent à acheter des cartes
– les faveurs : ce sont les points de victoire

Le jeu se découpe en manches (fonction du nombre de joueurs). Dans une manche, chaque joueur joue un tour dans le sens des aiguilles d’une montre. Au début d’un tour, tous les joueurs jettent leurs dés, et gagnent les ressources/bonus inscrits sur les faces obtenues. Puis seul le joueur dont c’est le tour a le droit à une action (ou deux s’il dépense deux fragments solaires). Pour une action, un joueur peut

– soit acheter une ou plusieurs faces de dés en payant son coût comme indiqué dans le Sanctuaire (emplacement pour acheter ces fameuses faces). Il enlève alors autant de faces sur ses dés qu’il veut en remplacer et place ainsi les nouvelles.

– soit il peut se rendre sur les Iles réaliser un Exploit, c’est à dire acheter une carte du plateau central en dépensant les fragments nécessaires indiqués. Ses cartes offrent des bonus à effet immédiat, à effet unique ou à effet constant.

Une fois ses un ou deux actio(s) effectuée(s), c’est au tour du joueur suivant. Et ce sera ainsi jusqu’à la fin de la partie. On cumule alors les faveurs remportées au cours de la partie, plus celles inscrites sur les cartes. Le joueur en ayant accumulé le plus devient le demi-dieu !

 

Avis 

Dice Forge est un jeu à nul autre pareil : il se base sur un système de craft de dés. Entendez par là un moyen de changer son système de jeu à sa convenance. Et ici, le système de jeu ce sont les dés ! Un pari risqué donc. Comment faire ça pour que cela reste techniquement jouable et en plus agréable graphiquement parlant ? Eh bien Libellud a trouvé la solution.

Le pari est entièrement réussi. Ces dés sont une merveille d’ingéniosité. Et je pèse mes mots. Chaque face à remplacer s’enlève facilement en utilisant la face qui va la remplacer puis en faisant un système de levier. Elles s’imbriquent parfaitement et le rendu final est bluffant. Le lancer de dé est fluide, les dés roulent sans soucis.

En plus de ça, ce jeu est une tuerie graphique. Le plateau des îles est somptueux. Il est taillé pour recevoir chaque carte au bon emplacement, et en plus les cartes sont graphiquement liées au plateau. Chaque illustration est différente, renvoie à un univers particulier : un véritable voyage. Les plateaux sont très fonctionnels, avec leurs espaces creux. Il y a même des espaces sur les plateaux pour caler parfaitement les cartes. Enfin bref plus fonctionnel et plus joli comme jeu, c’est dur à trouver. Après le style grpahique peut ne pas plaire à tout le monde. C’est très coloré, avec des couleurs très vives, très tape à l’oeil. Ce sont les goûts et les couleurs. Mais la qualité ets là, c’est indéniable.

A côté de ça : le gameplay. On génère des ressources, qui, quand notre tour vient, doivent être dépensées pour soit améliorer/optimiser son rendement en ressources (= de nouvelles faces de dés) ou réaliser les exploits donnant des bonus et/ou des points de victoire (= les cartes). Puis fin de la partie : celui qui a le mieux optimisé a gagné. Voilà. Rien que du très classique. Mais alors pour quoi ça marche ?

Déjà qui dit dés, dit hasard. Dans Dice Forge il y a donc une bonne part de hasard. Mais d’une, elle est agréable puisqu’elle vient de nos dés qu’on customise soi-même, mais surtout grâce à cette customisation et aussi par le biais de quelques cartes, le facteur chance est tout à fait contrôlable. On peut agir sur la part de hasard, et de façon tout à fait correcte.

Ensuite Dice Forge offre énormément de possibilités. Vous avez deux grands chemins de victoire : optimisez à fond vos dés pour que chaque lancer soit porteur de grandes possibilités, ou à l’inverse vous tourner vers les cartes offrant des bonus très variés, allant de nombreux points de victoire à des vols de ressources adverses. Vous pouvez évidemment cumuler, faire un peu de tout. Sachant qu’en plus, il existe un deuxième set entier de cartes (dites « expert » mais pas forcément) que vous pouvez tout à fait mélanger à celui de base… Bref la rejouabilité est assurée.

Dice Forge a été nominé à l’As d’Or 2018. Il a été battu en finale par ……….. Azul (vous pourrez normalement trouver un article pour ce fameux jeu sur le site). Et vous savez quoi, j’aimerais bien savoir pourquoi… Azul est bien, mais il n’est pas exempt de défauts. Alors que de la façon la plus objective possible (si si je vous jure), j’ai du mal à en trouver à Dice Forge. On eu aura quand même un important : le manque d’interaction. Mais la mécanique de la Chasse nuance un peu. Après on aime ou aime pas, ça reste l’avis de chacun. Au niveau des compétences intrinsèques, Dice Forge, c’est le top niveau !

   –  35.90 € chez Philibert

Fiche technique

Année: 2017
Auteur(s): Régis Bonnessée
Illustrateur(s): Biboun
Editeur(s): Libellud

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *