La Course Contre La Montre

Le Bateau Fantôme

Après avoir débriefé tranquillement dans l’espace d’accueil de l’enseigne, on a pu un peu se reposer pour pouvoir attaquer la seconde salle, le Bateau Fantôme. Et ouais, vous connaissez les bateaux (enfin, j’espère), vous connaissez surement les fantômes, mais connaissiez-vous la fusion des deux ?

Karine nous explique notre délicate mission : sauver notre amie elfe Galadriel d’un poison mortel. Ouais, nous on a des amis elfes et pas vous. Comme on est des amis sympas, on va sauver notre pote sinon les soirées vont être chiantes sans elle. Pour récupérer le poison, il va falloir pénétrer un bateau fantôme (voir mon tuto, “comment facilement pénétrer un bateau fantôme”) afin de trouver la cabine de FËANTURI, et trouver l’antidote. Ouais, vous avez l’air cons avec vos prénoms maintenant.

Le début de l’aventure commence par une petite épreuve, faite pour ne pas durer, et très agréable. Une entrée originale pour se mettre immédiatement dans le bain (sur un bateau, c’est drôle, non?). Ici, les décors sont plutôt sympas. Des meubles, oui, mais une attention plus poussée que la salle Egypte sur les sols et murs. Pas encore parfait pour une cale de bateau pirate, mais clairement pas raté.

Les énigmes, plus originales mais pas plus faciles, sont également plus ou moins adaptées au thème. Parfois, elles semblent sorties de nulle part et parfois complètement intégrées au scénario. Bref, on évolue plutôt bien dans cet univers. Les pastilles “interdit de toucher” sont moins nombreuses et on s’y sent mieux.

La suite de l’aventure sera de la même augure, agréable et fluide. La perfection n’est pas encore là, que ce soit pour les énigmes ou les décors, mais les progrès sont notoires. Pour les amateurs, on relève une belle partie de fouille, qui vous fera oublier au moins un élément.

Bilan

Une seconde salle plus convaincante pour La Course contre la montre. Sur un format moins familial, mais tout de même, la salle prend son rythme dès le début et réussit à séduire.
Avec des décors plus poussés qu’auparavant, mais encore perfectibles pour un bateau pirate, l’immersion est plutôt bonne. Encore quelques efforts à fournir !
Côté énigmes, c’est moins classique également : pas difficile, on note plus de manipulations, et surtout beaucoup de fouille et d’observation. Sur la bonne voie !

add112
– Un accueil toujours aussi agréable
– Une mise en bouche de l’aventure réussie

rounded58
– Un décor convaincant, mais perfectible
– Des énigmes convaincantes, mais perfectibles

L'escapeomètre

  • Décor / immersion 60%
  • Fouille 80%
  • Énigmes 50%
  • Manipulation 50%
La Course contre la Montre - Escape Game, Rue de Lorraine, La Roche-sur-Yon, France
Y aller