La croisière infernale

La croisière s'amuse un peu

Salle faite à Paris.

Nous avions déjà testé l’enseigne à Nantes avec son aventure réussie, le Temple, c’est avec plaisir que nous nous découvrons la filiale parisienne, dans un quartier jusque là privé d’escape game, le 18ème arrondissement.

Leave In Time s’est installé dans un grand local, et au moment de notre passage, proche de l’ouverture, plutôt vide, c’est normal. L’espace exploitable semble très intéressant. On descend d’un étage où la décoration est un peu plus étoffée pour commencer le jeu. À bord d’un paquebot flambant neuf, une grosse avarie nous force à fuir du bateau pour échapper à une très certaine mort. Un scénario qui nous rappelle vaguement quelque chose. Comble du sort, on prend un coup dans la cohue et perd connaissance. Ouais, vraiment pas un bon jour pour nous.

Notre réveil se passe donc finalement en douceur, nous sommes les derniers passagers à bord. Hyper rassurant. Nous sommes dans ce qui semble être la cabine du capitaine, et c’est plutôt joli. L’immersion est très bonne : les finitions sont parfaites, les matériaux choisis collent à l’ambiance d’un paquebot. Le mobilier est également dans le thème.

Contrairement au film de Cameron, vous n’aurez pas 3h30 devant vous mais 60 minutes. Et va falloir se presser car l’aventure est assez dense. Les énigmes ne sont ni faciles, ni difficiles, mais elles sont nombreuses. Bref, va falloir se bouger dès le début. Comme souvent, la première partie de l’aventure s’axe autour d’une fouille très précise des lieux, car certains éléments ou indices sont très discrets. Des manipulations, dans le thème, sont également présentes. L’aventure est dynamique et ne laisse pas de répit : vous serez bien occupés à essayer de sauver votre peau, et ce jusqu’à la fin.

Bilan

Après la bonne salle Temple à Nantes, vient la seconde réussite à Paris (également présence à Nantes) avec la Croisière Infernale. Et la salle porte bien son nom : c’est une croisière, fait indéniable, et infernale est un adjectif cohérent avec les déconvenues qui vous arrivent.
Infernale, c’est également le rythme proposé par l’enseigne : un bon nombre d’énigmes, plus ou moins complexes, s’enchainent pour arriver à la fin.
L’aventure pourrait encore être améliorée avec des effets visuels et sonores plus stressants en fin de partie, pour signaler votre mort imminente.

add112
– Un décor très réaliste
– Un rythme soutenu
– Des énigmes réussies qui collent au thème

rounded58
– Il manque encore quelques effets pour la fin du jeu

 

 

L'escapeomètre

  • Décor / immersion 90%
  • Fouille 50%
  • Énigmes 70%
  • Manipulation 60%
Leave in Time - Escape Game Nantes, Allée des Tanneurs, Nantes, France
Y aller