Le Hangar à énigmes

Débarquement en péril

C'est bien, c'est beau, c'est boche.

Après avoir découvert un Casino clandestin, le Hangar à énigmes nous confie une autre mission, de la plus haute importance. Thème local appréciable, l’enseigne propose une aventure qui se déroule pendant la 2nd guerre mondiale. Évidemment, on sera du côté des gentils (et oui, personne n’a encore osé le thème pro-nazi).

Un résistant français (pléonasme, n’y avait-il pas que ça?) a recueilli des infos sur l’organisation allemande à la veille du débarquement. Néanmoins, ce brave homme a été capturé, et les boches se dirigent tout droit chez lui pour tout bruler. Nous avons donc jusqu’à leur venue pour trouver les documents, et se barrer.

On débarque donc chez lui, et heureusement, il n’avait pas fermé la porte. A l’époque, on faisait confiance. Le résistant est installé dans une petite chambre plutôt sympathique. Les meubles chinés sont raccords, le papier-peint également. L’ensemble est plutôt sympathique, même si la présence d’un ou deux éléments viennent poser question pendant la guerre.
Bon, système d’aide oblige, l’anachronisme est important, ou alors le soldat était sur-équipé pour l’époque.
On se lance dans une fouille minutieuse, étape déterminante pour la suite de l’aventure. Nombre d’éléments d’énigmes sont précieusement cachés dans la pièce. Les énigmes, elles, sont assez classiques. Plutôt raccord avec l’époque, leur intégration et leur cohérence avec le scénario est moindre.

L’aventure réserve néanmoins quelques petites surprises par la suite. Côté décor, c’est raccord, avec la présence de nombre d’éléments symboliques. On regrettera la présence évitable d’anachronismes et d’éléments électroniques visibles.
Finalement, après un finish dans la lignée du reste, on échappera aux griffes des nazis pour sauver la France.

Bilan

Le Hangar à Enigmes propose, avec Débarquement en péril, un thème en adéquation avec la région, et c’est plutôt bien. Néanmoins, le résultat manque, selon nous, d’ambition. Ce genre de thème, historique, demande un effort supplémentaire dans l’intégration de l’électronique et des énigmes plus grandes qu’ailleurs.

On note, en points positifs, la présence de meubles d’époque, bien choisis, et qui habillent habilement la pièce. Les éléments ornementaux sont également immersifs. Côté énigmes, si l’ensemble est classique, c’est l’intégration des énigmes dans le décor qui questionne sur la crédibilité de la chose, ainsi que l’électronique apparente, dont deux anachronismes assez évidents, et évitables.

add112
– Les meubles et objets de décoration

rounded58
– Des énigmes classiques, mais qui roulent
– La cohérence scénaristique plutôt moyenne

minus75
– Les anachronismes évitables

L'escapeomètre

  • Décor / immersion 50%
  • Fouille 40%
  • Énigmes 40%
  • Manipulation 60%
67 rue du Général de Gaulle, 14360 Trouville-sur-Mer
Y aller