Lockdunum

Voynich – Episode 1

Que va donner l'épisode ?

Après avoir sauvé REX, mais en étant globalement déçus du résultat, on attaque la seconde salle, sur le manuscrit de Voynich.
Un peu d’explications vont nous être nécessaire, car nous n’avons pas la moindre idée de ce qu’est ce manuscrit : nous avons retrouvé les 28 pages manquantes du célèbre (pas pour nous en tout cas!) ouvrage. L’écriture qui s’y trouve, et malgré de nombreuses tentatives, n’a jamais été décryptée. Pour se préparer, on a réussi à déchiffrer l’ordonnance d’un médecin bourré. On est prêts.

La salle est réservable jusque 6 joueurs, et nous sommes 4. L’entrée dans la salle se fait par une petite subtilité qu’on apprécie. Dès le début, on remarque que l’espace de jeu n’est pas adapté à notre groupe. Heureusement, ce n’est qu’un sas. L’espace global est plus important et mieux pensé que dans la salle REX.

Les premiers temps dans l’aventure décontenancent : rien à fouiller, rien à manipuler. A vous de chercher la solution pour profiter du reste. Si l’attention est empreinte de bonne volonté, le décor n’est pas au niveau pour cette mise en bouche.
La suite de l’aventure le confirmera : si on constate du mieux par rapport à l’autre salle, et la présence appréciable de quelques beaux éléments, l’ensemble manque encore d’étoffement. Si l’identité des lieux se prêtent difficilement à des décors époustouflants, on aurait aimé plus de détails dans le revêtement des lieux.

Pour les énigmes en revanche, on note quelques bonnes surprises. La salle est plus fluide, et le nombre d’énigmes plus important. On notera notamment une bonne partie de fouille avec une énigme plutôt cool associée. Même si, effectivement, on relève également des énigmes un peu tarabiscotées. Le nombre de manipulations est encore, selon nous, trop faible.

Bilan

En comparaison avec leur première salle, REX, il y a clairement de l’amélioration et plus de plaisir à jouer. Dans l’absolu, et en comparaison avec leurs concurrents, le niveau général reste faible.
Le décor, malgré plus d’éléments, est toujours trop léger, ce qui donne l’impression d’être dans une pièce classique, blanche, où des éléments de décoration ont été rajoutés.
Si la fouille est plus poussée, et les énigmes plus fluides, on regrettera le manque de manipulations. Globalement, les salles semblent avoir manqué de budget, et parfois d’idées.

add112
– Un thème, encore une fois, historique et rafraichissant

rounded58
– Une adaptation du thème plutôt décevante
– Du mieux sur les énigmes, même si ce n’est pas encore au niveau

minus75
– Peu de manipulation
– Un espace de jeu non adapté aux gros groupes, surtout au début

L'escapeomètre

  • Décor / immersion 30%
  • Fouille 70%
  • Énigmes 40%
  • Manipulation 20%
5, rue d'inkermann 69100 Villeurbanne
Y aller