Odysseus

Soviet

Moviet

Avec le recul déjà, on se dit qu’au moment de jouer, on aurait du choisir la salle Pandémie, y’aurait eu vachement de blagues d’actualité à faire. On a choisi Soviet, on va faire avec.

On est très bien reçu chez Odysseus, et l’immersion commence très rapidement. On est mis dans notre rôle, et briefer sur la mission : les USA n’ont pas envoyés les bombes sur le Japon, et Staline en a profité pour écraser l’Allemagne nazie, la France (bon, nous, on est habitués). Du coup, dans l’histoire, les nazis ne sont enfin plus les méchants. Il était temps.

Cohérence oblige, pour nous envoyer en mission, une simple porte ne suffira pas. Il faudra une bonne vieille machine à remonter le temps. Et Odysseus est clairement très bien équipé. Une imposante machine, à l’aspect extérieure très réussie. Vraiment, j’étais pas chaud d’aller voir les bolchéviques, mais là, ça change la donne.

L’aventure commence gentiment, et nous restons toujours dans notre rôle, avec notre game-master, lui aussi très bon dans le sien. Le choix des énigmes et la cohérence de celles-ci nous apparaissent comme le premier gros point fort de l’enseigne. Ils réussissent le délicat exercice de rester cohérent et proposer des énigmes agréables.

La fouille est également bien présente dans le jeu, avec, pour les plus observateurs, une multitude de références dissimilés. Un système de point est également en place, pour ceux qui courent après la gloire. Pas comme nous. La gloire court après nous.

Bilan

Le paysage des escape game lyonnais était déjà riche, et Odysseus vient renforcer encore un peu ce constat. Une première aventure ficelée de bout à bout, dont le principal atout réside dans l’absolu cohérence des énigmes, du scénario à l’histoire. Un fil rouge palpable entre les missions proposées est également perceptible.
L’immersion est très clairement au RDV entre un game master investi, et un passage temporel bien réussi.
On rajoute pas mal de fouille, des références cachées et un peu de manip’, ça nous donne Soviet. Et deux autres scénarios sont déjà présents !

add112
– La cohérence historique des énigmes
– Une machine temporelle très belle
– Des références subtiles (ou moins subtiles, d’ailleurs).

L'escapeomètre

  • Décor / immersion 80%
  • Fouille 60%
  • Énigmes 90%
  • Manipulation 40%
Odysseus | Escape Game Lyon, Rue Sully, Lyon, France
Y aller