Lockout

Les âmes du purgatoire

feat Maëlys

Nous voilà de retour 3 ans plus tard dans une très bonne enseigne de la région PACA : Lockout. Nous avions testé à l’époque leurs deux premières salles : Sherlocked et The Room, qui étaient très prometteuses ! Les locaux n’ont pas bougé et sont toujours à côté de la sortie de l’A8 (apparemment, là-bas, c’est un truc un peu stylé).

On avait trouvé leurs 2 premières salles très différentes l’une de l’autre, et celle-ci est encore dans un autre style. Il s’agit d’une enquête policière où nous devons pénétrer chez un homme suspecté d’avoir enlevé une petite fille. Grosse ambiance en perspective, d’autant que les créateurs de la salle ont laissé quelques clins d’oeil à des histoires vraies. Âmes sensibles, s’abstenir.

Nous commençons le brief dans le commissariat où nous est remis notre équipement. L’immersion est très bonne dès le début. Là où le grand classique est de donner une caquette de policier dans le couloir de l’enseigne et de nous ouvrir la porte de “l’appartement”, ici le jeu commence au commissariat. Il va falloir se familiariser avec les premiers éléments de l’enquête et avec le matériel. L’utilisation du matériel et des technologies de la police va d’ailleurs être importante dans le jeu.

L’appartement est immense et le décor est réussi. C’est bien glauque comme il faut et il y’a tout le nécessaire pour qu’on se croie dans un véritable appartement. La manière de résoudre l’enquête est originale, il s’agit d’une grande quantité de petites énigmes plutôt simples, et sans linéarité, ce qui permet à un grand groupe de bien se diviser les tâches. Il va falloir bien s’organiser pour ne pas oublier d’énigmes et mettre de côté ce qui a déjà été fait.

Bilan

Une salle très originale, qui change des jeux linéaires où les énigmes s’enchaînent les unes après les autres. Les énigmes sont simples mais réussies, le jeu est très dynamique. L’immersion est excellente, et ce, dès le début de la partie. Les décors sont bien glauques comme il faut et les finitions sont bien faites. Quelques manipulations bien ficelées agrémentent le jeu. L’ambiance déjà creepy de l’appartement et de la thématique est renforcée par quelques effets flippants.

add112
– Des décors très réussis
– De jolis effets qui renforcent encore l’immersion
– Des énigmes simples mais sympas, qui rendent le jeu très dynamique

rounded58
– Amateurs de challenge et de casse-tête, vous trouverez sûrement les énigmes un peu trop simples.

L'escapeomètre

  • Décor / immersion 90%
  • Fouille 80%
  • Énigmes 70%
  • Manipulation 60%
79 Deuxième Avenue, 06600 Antibes, France
Y aller