Tempête sous un crâne

L’élixir d’Octave le vampire

Sang pour 100

Que les habitants du 15ème arrondissement se réjouissent : de téméraires aventuriers ont fini par ouvrir un escape game dans ce “quartier résidentiel” (en gros, quartier de vieux). Et nous aussi, on a pris notre courage à deux mains : on a traversé la Seine (en métro, certes).

On arrive donc dans la salle d’accueil, disposée en longueur. Chez Tempête sous un crâne (qui a choisi un nom anti-réforme orthographique), on doit également avoir des actions chez les dentistes : ils vous offrent des chocolats et carambars et pour les plus sages, à boire. Puis on attaque les hostilités.

Le thème est sympa et change un peu : on doit voler l’élixir de jouvence d’Octave, un vampire de 364 ans, qui doit donc coûter assez cher à la caisse d’assurance retraite. Le jour va se lever et on a une heure pour lui piquer. La première pièce est bien décorée et on peut que constater qu’Octave est un vampire ordonné. Ambiance vampire assurée (je vous rassure c’est plutôt Nosferatu que Twilight). La pièce commence avec un peu de fouille avec une petite cachette sympa. Les énigmes s’enchaînent assez bien et on ne perd pas le rythme. Une énigme va nous embrouiller particulièrement. On aime la manipulation bien intégrée à l’univers. Finalement, on ne pourra faire qu’un reproche à TSUC : certaines énigmes manquent encore un peu de finition (salle testée peu après son ouverture). L’accueil est vraiment soigné et les game-master au niveau. Le système d’aide est classique : l’écran qui distille les indices.

Bilan

Une bonne première salle pour cette nouvelle enseigne. L’accueil et l’équipe sont tops. La décoration et l’ambiance de la pièce sont bien en cohérence avec le scénario. Les énigmes, de bonne qualité, restent le point à améliorer. On notera de l’innovation pour certaines d’entre elles. Sinon, de quoi réjouir tout le monde : de la fouille et de la manipulation. Résultat : à 4, on n’est pas sortis, et croyez moi, on n’est pas fiers… Malgré l’expérience, on reste donc toujours aussi mauvais. La difficulté est donc assez relevée à notre avis.

add112
– Ambiance Transylvanie garantie et le décor qui va avec
– Le thème de la salle et son histoire
rounded58
– Des énigmes pas tout à fait ficelées encore, pour certaines

L'escapeomètre

  • Décor / immersion 70%
  • Fouille 50%
  • Énigmes 50%
  • Manipulation 70%
34 rue des bergers, Paris 15ème
Y aller