One Hour

L’abattoir

Mieux vaut se steak hachés

Voilà des années que nous attendions avec impatience la nouvelle salle de One Hour, une de nos enseignes parisiennes préférées. Leurs deux premières salles, Lost Asylum et Very Bad Night, sont très différentes (l’une dans la catégorie horreur et l’autre, plutôt gros délire entre potes) mais ont en commun une interaction forte entre le game master et les joueurs. De l’humour, du piège, de la personnalisation. C’est une des raisons pour laquelle l’enseigne se démarque.

En plein dans le mille avec leur 3ème salle, qui joue à nouveau sur le créneau horreur. Cette fois-ci, ce n’est plus dans un asile psychiatrique mais dans un abattoir que nous nous rendons. Après un premier accueil standard, on passe à un deuxième accueil moins standard. L’explication des règles, souvent rébarbative, est marrante et simple. Et puis c’est parti pour le jeu.

Le début de partie est sympathique et permet de se mettre dans l’ambiance. Le boucher commence déjà à nous taquiner un peu. Nous avançons tranquillement dans le jeu, les énigmes s’intègrent très bien au jeu, rien ne sort de nulle part et rien de trop tordu non plus. Le game master continue à essayer de nous faire flipper. C’était sans compter notre courage sans limite. Enfin, pour 3 d’entre nous, car la 4ème se cache dernière nous pendant 60 minutes. Et ouais, au moins vous êtes prévenus. Ceci dit, le game master adapte ses interventions à son public, et il essaie de ne pas la traumatiser quand même.

Nous passons de pièces en pièces et nous commençons un peu à nous perdre dans cet immense espace plein de recoins. Le boucher lui aussi circule un peu partout. Nous finissions même par perdre un membre de l’équipe. Provisoirement, on vous rassure, car c’est en moins d’une heure que nous sortons triomphant de l’escape. Et notre estime de nous se gonfle encore un peu quand le game master nous dit qu’on a été tellement bons qu’il nous a corsé un peu le jeu standard. C’est un gros point fort de la salle, le game master adapte certaines énigmes aux groupes, le but étant que tout le monde finisse le jeu, sans frustration.

Bilan

Sans grande surprise, c’est un sans faute pour One Hour! Pour une fois, c’est une vraie salle “horreur” qu’on nous propose, pas seulement avec 2 paires de menottes et un peu de faux sang sur les murs.
Le boucher/game master joue son rôle à merveille pour faire sursauter même les plus courageux. L’espace de jeu est conçu de manière très intelligente, on est même amenés à retourner sur ses pas.
Cela permet aussi au boucher de se faufiler un peu partout et de surgir là où on ne l’attend pas. Les énigmes sont plutôt simples, ce qui contribue à rendre le jeu très dynamique.

Bref, on vous recommande mille fois de tester L’abattoir, et leurs deux autres salles si vous avez eu le malheur de passer à côté. Ah, petit détail, l’Abattoir devient tout simplement 1er salle de notre Top 10 Paris.

add112

– Une vraie expérience immersive et angoissante. Âmes trop sensibles, s’abstenir
– Un espace de jeu bien ficelé
– Un game mastering dynamique et qui s’adapte à ses joueurs

 

L'escapeomètre

  • Décor / immersion 100%
  • Fouille 50%
  • Énigmes 80%
  • Manipulation 90%
23 Rue Servan, Paris, France
Y aller