Team Time

Bunker Zombie

Prevoyez un pacemaker de rechange

Début 2016, nous avions testé la toute jeune enseigne Team Time qui était encore en travaux. Ils ont depuis fait du chemin et ouvert une deuxième salle. L’accueil ressemble désormais davantage à un café cosy qu’à Bagdad à sa grande époque.

Qui dit thème glauque dit sous-sol. Direction le -1 pour le briefing, et mise dans l’ambiance : petite vidéo pour nous dire qu’il faut qu’on sauve le monde d’une horde de zombies. On est réfugiés dans un bunker « sécurisé » du 9ème arrondissement de Paris. Et oui, les zombies aiment les beaux monuments et les macarons, ils sont comme nous. On entre dans la salle et on constate que le décor est au niveau. Dans les détails puisqu’il fait froid et c’est sombre. Donc en plein été, ça peut faire office de rafraîchissement. La fouille est très poussée d’autant plus que dans ce décor de guerre, on ne voit pas grand chose. Armez-vous de patience.

Côté manipulation, c’est discret mais bien fait. Mais Team-Time n’a pas misé là-dessus. Ils misent réellement sur vos émotions. Encore plus poussé que chez One Hour, on a peur.  Donc encore une fois,  si vous avez peur de répéter 7 fois, seul(e) devant votre miroir la nuit, le nom d’une fille imaginaire qui apparaîtrait les nuits de pleine lune, vous aurez peur. Les énigmes sont bien pensées mais ne sont pas légion. Voilà un des petits reproches qu’on pourrait formuler : la quantité assez faible d’énigmes pour toute une équipe. Cela dit, la difficulté est en adéquation, on ne reste pas non plus les bras croisés. Il est donc possible de faire cette salle à 2, si vous êtes expérimentés ou très intelligents. Le système d’indices n’est pas forcément parmi ceux qu’on préfère mais vous aurez néanmoins la possibilité de choisir si le game-master vous envoie les indices ou si vous les lui demandez.

Bilan

Un escape game de qualité qui mise sur vos émotions. L’accueil, qui se fait au milieu des parpaings (pour une future salle de même qualité, on espère), est sympa. L’ambiance bunker est bien maîtrisée : la déco est soignée, l’ambiance est lourde et sombre.  Si le thème zombie n’est pas nouveau à Paris,  celle-ci se distingue. La fouille est très poussée, contrairement aux énigmes. L’escape game est linéaire dans sa progression.

add112
– Le décor glauque à souhait du bunker
– Une mise en scène conçue pour vous faire flipper
– Un ensemble très cohérent

rounded58
– Le système d’indices

minus75
– Un nombre d’énigmes relativement limité

L'escapeomètre

  • Décor / immersion 80%
  • Fouille 80%
  • Énigmes 50%
  • Manipulation 60%
26 rue Richer, Paris 9ème
Y aller