Escape Game Paris, 3 nouveaux tomes !

Ils sont de retour avec 3 nouveaux tomes, 3 nouveaux thèmes.

Si vous ne connaissez pas le principe de ces livres d’évasion, un rapide résumé : un livre contenant un escape game unique, ou bien un livre contenant 3 escape game uniques. Ici, il s’agit bien d’un livre contenant une seule aventure d’environ 60 minutes.

Créée en 2016 par Escape Game Paris, et édité par Mango, la série de livres-jeux a fait du chemin depuis : 100 000 exemplaires vendus, rien que ça, et des dizaines de pays où les livres ont été traduits et publiés. Pensez-vous, les auteurs ont maintenant leur nom en chinois.

Le 15 février dernier (oui, on a un peu de retard) est sorti les 3 nouveaux tomes de ces aventures :

Le Temple du Pixel, fait par Alexis Moroz. Parcourez un royaume à la recherche de puissants artefacts pour vaincre le seigneur Vorlos.
On commence ici par notre petit coup de coeur. Et ça commence par le thème. Un thème générationnel qui nous correspond et nous parle. L’adaptation faite par l’auteur de cet univers est réussie. Visuellement, le livre est très agréable à parcourir.
Et les énigmes créées pour l’univers Pixel sont tout aussi réussies. On ne présente plus l’auteur qui a été à la hauteur de sa réputation. Les énigmes sont fluides, plus ou moins originales mais vraiment adaptées au thème. Pour nous, Pixel est le livre le plus réussi de cette nouvelle série, et aussi le plus facile.

Echoué dans les Bermudes, par Clémence Gueidan et Guillaume Natas, des habitués de la série de livres-jeux. On était partis pour se la couler douce aux Bahamas, mais une violente tempête en a voulu autrement…on entre-aperçoit une ile au loin, va falloir se grouiller.
Visuellement, ce livre fait très bande-dessiné. C’est plutôt réussi sur ce point. C’est coloré, les traits sont jolis, ça fait l’affaire.
Côté énigmes, c’est le livre qui nous a le moins plu. Les énigmes sont classiques, parfois un peu réchauffées. Pas désagréable non plus, mais rien de croustillant lors de cette aventure. La difficulté est moyenne, et on s’en tirera plus correctement.

L’Evasion d’Alcatraz, par Océane Campanella et Victor Grimoin. Des noms qu’on connait également, mais qu’on découvre pour la série-livre. Le dessin est, pour nous, assez similaire aux Bermudes juste au-dessus. C’est joli. Côté énigmes, c’est plutôt une bonne surprise : des énigmes parfois déjà-vues, mais également pas mal de nouveautés assez bien pensées et réalisées. Niveau difficultés, ce livre nous a semblé le plus dur. On quittera la prison d’Alcatraz de justesse, mais contents de notre aventure !

Bilan

Le succès des livres-jeux d’Escape Game Paris continue et risque de continuer un bon moment. Des aventures courtes, riches, variées pour un prix d’appel plutôt accessible, environ 9€ le livre.

3 nouvelles aventures, variées dans les thèmes. On découvre des auteurs, on en redécouvre d’autres.
3 livres, 3 niveaux de difficultés pour nous : facile (Pixel), moyen (les Bermudes, et dur (Alcatraz).
Visuellement, Pixel tire son épingle sur jeu. Côté énigmes, c’est encore lui, avec le livre d’Alcatraz, qui signe la meilleure performance selon nous : entre énigmes classiques et originales, on est séduits. Le livre des Bermudes, à coté de ces deux-là, semble plus face, côté jeu.

Bref, pour 9€, vous avez toujours de quoi vous échapper, et c’est une valeur sûre.

add112
– 3 univers variés
– Pixel qui se détache visuellement, avec un thème générationnel réussi
– Un prix toujours attractif pour une heure d’évasion

rounded58
– “Echoué dans les Bermudes”, un peu dans deçà des autres titres de la série.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *