Majestic

Atlantide

Disney, en mieux

Ça, c’est une enseigne qu’on attendait depuis longtemps. Et oui, Majestic, c’est le projet de deux personnes, les créateurs de escapegame.paris, un site comme le nôtre, en mieux. Avec, selon les estimations IPSOS, près de 300 escape à leur actif, ils connaissent ce qui se fait de mieux, mais également ce qui se fait de pire. Autant dire qu’ils ont bof le droit à l’erreur, surtout qu’on est un peu jaloux.

Dès ses débuts, on a pu voir apparaitre chez Majestic une com’ très rodée, qui laissait fuiter au compte-goutte les infos : noms des salles, photos, partenaires (particuliers), … Et ça sentait le bon goût. A commencer par le logo, d’un esthétisme irréprochable. C’est accompagné de deux experts de l’escape que nous allons les tester, histoire de leur mettre la pression. On fera difficilement plus central pour le lieu, à 2 pas de Chatêlet-les-Halles (qui est maintenant devenu cool, les temps changent). En plus, c’est tout près de chez nous et on n’aime pas bouger notre cul donc ils partent avec un avantage. Les lieux sont décorés, comme prévu, avec beaucoup de goût. Majestic est une enseigne-cinéma : des sièges de ciné, des bandes-annonces qui tournent, du pop-corn. C’est magnifique, et on est très bien reçus. Espérons qu’on puisse les descendre pendant le jeu. Benjamin, un des deux créateurs, nous explique, le ton sérieux mais pas trop quand même : on a enfin trouvé l’Atlantide, youpi ! Mais cette dernière est construite sur un volcan qui menace de nous transformer en barbecue Weber dans 60 minutes. Et en plus de survivre, ce qui est déjà pas mal, on doit choper un fragment d’Orichalque. Vous savez pas ce que c’est? Démerdez-vous.

On entre dans les lieux pour découvrir un décor magnifique. Sans avoir beaucoup (pas du tout en fait) travaillé dans le cinéma, c’est à peu près ce a quoi ça doit ressembler. Du sol au plafond, rien n’a laissé été au hasard et l’immersion est parfaite. Un des meilleurs décors qu’il nous ait été donné de voir. Du coup, on aurait presque envie de prendre le temps de tout regarder en détail. Si on n’avait pas senti 12 fois l’odeur de la beuh avant d’arriver chez Majestic, on aurait vraiment pu croire qu’on y était. Bref, visuellement, irréprochable, voyons voir le reste (ouais, je ménage le suspense même à l’écrit).

Après une rapide fouille, dont des petites cachettes discrètes, on s’attaque aux énigmes. Très intuitives, elles se comprennent vite et sont agréables à résoudre. Surtout, les énigmes apportent un vrai plus visuel et rendent l’ensemble vraiment attrayant (ouais, ça fait un peu Disney là). Du coup, et c’est appréciable, l’aide du GM est très rare : les énigmes sont très fluides et accessibles au plus grand nombre. Surtout, ces dernières sont à comprendre et à résoudre sans l’aide d’une seule feuille plastifiée ou même un mot. L’immersion est donc poussée jusque dans la cohérence des énigmes et des objets sur place.
Ces énigmes passent toutes par une bonne dose de manipulation, et c’est là l’autre très grande force de la salle : ces manipulations sont bien intégrées et vraiment cool à réaliser. Avec l’avancée dans la salle, elles se complexifient sans jamais être compliquées, et vous réservent d’excellentes surprises. Phrase entendue ce soir-là : “non mais tu penses vraiment que ça va *****?” (un peu plus tard) “ah oui”.
Bref, l’ensemble est d’une fluidité rare, et on progresse vite et bien (surtout grâce à nous parce que nos coéquipiers c’était pas la joie #piqueàlaquelleilspeuventpasrépondre). Les groupes d’habitués, qui sont de plus en plus nombreux, pourraient finir la salle entre 40 minutes et 50 minutes : un peu court donc, mais on sort vraiment ravis, en se disant qu’on a adoré cette aventure maitrisée de A à Z. Les nombreux effets sonores et surtout visuels y sont pour beaucoup également.

Bilan

La première salle de Majestic est une réussite majeure. Du début à la fin, aucune fausse note dans cette aventure dynamique aux énigmes et manipulations fluides et très agréables à accomplir. Le tout couronné d’un décor ultra-immersif avec effets sons et lumières en bonus, la salle Atlantide fait son entrée fulgurante, tel un Zebda en 1999, dans le Top 10 des meilleurs Escape Game de Paris.

Le seul reproche qui pourrait être formulé serait la durée, pour les groupes d’habitués, un peu courte de la salle. Néanmoins, on préfèrera toujours une salle plus courte mais géniale comme celle-ci. Surtout, la fluidité de ses énigmes permettra à tous les types de joueurs de pouvoir s’y attaquer.

Majestic propose encore deux autres thèmes : Titanic, et Tchernobyl. Autant dire qu’on a hâte.

Les  add112

– Un décor parfait aux détails réalistes

– Des énigmes fluides, sans nulle trace de l’écrit

– Des manipulations vraiment top à réaliser

– Des surprises mais après on arrête les compliments bordel.

Les  rounded58

– Les joueurs avides de challenge pourront peut-être trouver la salle un peu courte, et les énigmes pas assez ardues !

L'escapeomètre

  • Décor / immersion 100%
  • Fouille 30%
  • Énigmes 100%
  • Manipulation 100%
2 Rue Française, Paris, France
Y aller