[Avis] Carcassonne – Filosofia – Jeu de société

Fiche jouabilité


Recommandation : 85% –
En jeu familial simple et rejouable on fait difficilement mieux.
Ne conviendra pas aux allergiques du hasard et ceux qui recherchent un gros jeu de gestion
Hasard : 60 % – Une bonne part de hasard lors de la pioche des tuiles, ce qui peut vite (dés)avantager
Rejouabilité : 75 % – Carcassonne est toujours agréable
Interaction : 60 % – Si on n’exclut pas de se payer la tête du voisin
Complexité : 20% – Les règles sont très simples, en 10mn tout est dit
Stratégie : 65 % – Le jeu demande une bonne observation, un peu de planification et de roublardise, et une petite dose de gestion
Immersion : 10 % – Le thème médiéval est là mais les illustrations commencent à dater et au final, on pourrait jouer au milieu du far-west que ça ne changerait pas grand chose
Qualité du matériel : 50 % – Simple mais efficace, peut résister assez longtemps

Fiche jeu

Thème(s) : Médiéval
Type : Compétitif / Familial
Nombre de joueurs : De 2 à 5
Durée : Entre 45mn et 1h pour le jeu de base.
A partir de : 9 ans
Extension(s) disponible(s) : Trop pour avoir envie de les compter !
Support : Plateau
Mécanique(s) de base : Pose de tuiles au tour par tour.

But du jeu / Aperçu des règles

Carcassonne  se joue en constituant le plateau au fur et à mesure des tours des joueurs. Chacun leur tour, les joueurs vont poser une tuile représentant une partie du plateau. La partie s’arrête à partir du moment où la dernière tuile est posée. Pour symboliser leur contrôle du plateau, les joueurs peuvent à la fin de leur tour, placer un meeple sur la tuile qu’ils viennent de poser. Ces meeples sont les habitants du royaume que le joueur tente d’agrandir. Un joueur ne peut donc pas rejoindre une construction appartenant au royaume d’un adversaire. Le but du jeu étant de posséder des constructions (routes/abbayes/châteaux/champs) les plus élargies possibles, c’est-à-dire constituées par un grand nombre de tuiles. Les joueurs jouent alternativement dans le sens des aiguilles d’une montre. Chaque joueur effectue son tour en réalisant trois actions.

  • Il pioche une tuile au hasard
  • Il place la tuile obtenue sur le terrain en respectant les règles de pose des tuiles
  • [Il place un meeple sur la tuile qu’il vient de poser, si la construction qu’il rejoint ne contient pas déjà un meeple d’un adversaire] (phase facultative)

Avis

Carcassonne est très important dans le milieu du jeu de société et plus particulièrement dans celui du jeu de plateau. Quand il est sorti en 2002, ce jeu s’est très vite imposé comme une référence du milieu. C’est parce qu’il représente une excellente porte d’entrée dans le jeu de société : les règles s’apprennent vite, il possède une très grande rejouabilité et surtout il provoque facilement l’amusement. Ce jeu a marqué l’entrée du jeu de plateau dans le divertissement familial.

Son système original (à l’époque) de pose de tuiles qui permettent aux joueurs de créer eux-mêmes le plateau de jeu est très valorisant. Le côté stratégique vient de la gestion de son royaume. Dois-je tenter de terminer ce château ou plutôt compléter mon champ ? Lequel va me rapporter le plus ? Aurais-je plus de chances d’obtenir une tuile plus utile par la suite ? Voilà un faible échantillon de toutes les questions que l’on peut se poser lorsque l’on joue à Carcassonne. Puis il faut gérer la pose de ses meeples (terme tiré de my + people), fiers soldats qui permettent d’asseoir sa domination sur le monde de Carcassonne, car chaque joueur n’en possède qu’un nombre limité qu’il faut disposer avec parcimonie.

Carcassonne est un excellent jeu de type familial, que l’on peut jouer aussi bien avec mamie qu’avec un enfant mauvais joueur. Il y a vraiment moyen de varier ses stratégies, bien qu’il faille faire avec une bonne dose de hasard, si la tuile que l’on tire ne nous permet pas d’avancer dans notre plan. Pour ce qui est de l’interaction, tout est fonction du groupe de joueurs. Techniquement les joueurs pourraient jouer sans jamais ouvrir la bouche. Mais qui ne résiste pas à invectiver ses adversaires pour montrer son splendide château ou pour se moquer de leur avoir piqué l’emplacement parfait pour une abbaye ? Il peut donc facilement être un jeu interactif.

Je ne pourrais pas compter le nombre de parties que j’ai jouées. J’ai commencé à y jouer en 2012, et depuis, je ne rechigne pas à le sortir. Carcassonne est un classique de toute ludothèque qui se respecte !

 

Fiche technique

Titre original : Carcassonne
Date de 1ère sortie : 2002
Origine : Allemagne
Auteur : K-J Werde
Illustrateur : Doris Matthäus
Editeur : Filosofia

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *