Le Pass'Heure

La congrégation

Charmed

Enseigne nouvelle du centre-ville de Lyon, le Pass’Heure est une fondation, fondée par une brillante professeure. Elle a mis au point une machine capable de remonter le temps, tout simplement. Bon après, c’est pas encore hyper-stable. Mais c’est pas grave, on y va !
On est envoyés au XVème siècle, pour découvrir une congrégation de sorcières, afin d’y révéler un mystère…

Après un bref, mais réussi, passage temporel, nous voilà au XVème siècle. L’enseigne prend des risques en reproduisant des décors aussi éloignés chronologiquement, mais on ne va pas être déçus, bien au contraire.
Les premiers instants dans la salle sont assez déroutants, le réalisme des décors est d’une qualité impressionnante. Et ça se retrouve dans tous les détails, dans tous les endroits, du sol au plafond. Les textures, les objets présents sont tous dans le thème. Une vraie réussite visuelle.

On s’attaque à percer le secret des sorcières, et visiblement, elles l’ont bien caché. On galère vite à mettre les éléments en corrélation, mais on y arrive. Le début semble indiquer un petit nombre d’énigmes, complexes. On notera aussi une fouille difficile, voire pernicieuse, mais agréable pour les amateurs, comme nous.

Les premiers mécanismes sont également impressionnants, et parfaitement intégrés. On continue pour découvrir un décor tout aussi réussi, et, en adéquation avec le début, très peu d’énigmes. L’aventure est vraiment conçue différemment, et ça se sent. Les énigmes sont complètement intégrées à l’histoire. Elles sont complexes, et demandent une vraie réflexion. Elles sont en adéquation avec l’époque. Leur faible quantité rend le jeu peu fluide, avec une impression d’en baver un peu.
C’est ce qui rend cette salle unique : les énigmes racontent une histoire, mais sont très différentes de ce qu’on peut voir ailleurs. C’est à double tranchant, on peut adorer comme ne pas aimer.

La salle finit comme elle commence : avec des surprises, et des éléments visuels impressionnants.

Bilan

Le Pass’Heure et sa congrégation propose en France une salle assez unique, dans de nombreux aspects.

La salle raconte une histoire bien ficelée et réfléchie en amont. Les énigmes sont toutes en adéquation avec l’histoire, et l’époque. Ici, pas de cadenas, ou d’indices en papier plastifié. Un faible nombre d’énigmes, qui peuvent certes donner l’impression de peu avancer, mais avec une méthode de résolution unique.

Visuellement, la salle est magnifique, surtout quand on est envoyés au 15ème siècle. Du début à la fin, les décors sont parfaits, et les textures utilisées sont très agréables. Les mécanismes sont parfaitement intégrés, et les surprises nombreuses.

C’est le genre de salles qui divise un groupe : les avis peuvent être très partagés. Il faut à tout prix s’immerger dans l’histoire, dans les lieux, sous peine de sortir complètement de la mission. Il faut entrevoir le jeu différemment, car ce que vous avez vu ailleurs ne sera pas applicable ici.

add112
– Des décors incroyables
– Des résolutions d’énigmes uniques
– Une vraie histoire, et les énigmes en corrélation

rounded58
– Si vous n’êtes pas immergé dans l’histoire, vous risquez de passer à côté, et ne pas apprécier votre heure.
– Une conception de jeu très tranchée qui pourrait en rebuter certains. Quitte ou double.

L'escapeomètre

  • Décor / immersion 100%
  • Fouille 80%
  • Énigmes 70%
  • Manipulation 70%
16 Rue Pasteur, 69007 Lyon
Y aller