Casa de Papel: The Experience

La Casa de Papel: The Experience

Le plus gros braquage, c'est le jeu

“Superproduction immersive avec un décor authentique basé sur la série à succès” Ce sont les mots de l’organisateur, Fever, pour parler d’un des plus gros projets de l’année. La Casa de Papel, l’une des séries phares de Netflix, en immersive game.

Ils ont fait les choses en grand : vidéo avec une actrice de la série, et le braquage dans la Monnaie de Paris. Surtout, une communication d’ampleur autour de l’évènement. Le plan : récupérer l’or de la Monnaie de Paris. Après quelques “couacs” post-confinement, Fever et Netflix lance leur immersive game Casa de Papel.

Pour commencer, le tarif : entre 35€ (en semaine, pendant la journée) et 45€ (le week-end), autant dire un des tarifs les plus élevés proposés pour un immersive game. On peut réserver les tickets à l’unité, ou en groupe (8).

20 minutes d’avance, et un pass sanitaire, voilà les exigences préalables. On arrive devant la magnifique Monnaie de Paris. Le début est huilé : un agent à chaque post, en moins de 3 minutes, on est prêts à attaquer. 10 minutes d’attente dans la cour, et notre groupe de 15 maximum se constitue, et nous serons finalement 16. Ce qui ne fera pas une grande différence au regard de la suite.
Les groupes partent très régulièrement, toutes les 5/10 minutes, par 15 (environ).

Un premier acteur nous accueille, et c’est le début du jeu. Un début de jeu plutôt réussi, et assez impressionnant. Ce sera le clou du spectacle, d’ailleurs. Les acteurs, dès le début, dirigent l’aventure. Leur performance était à saluer, car vraiment immersive. Après une intro des acteurs donc, vient le jeu…
…qui ne viendra pas. Et oui, vous êtes environ 15-16 pour un jeu qui marcherait à 4-5 maximum. Imaginez donc une pièce, pas si grande, avec 4 éléments à chercher pour 16 personnes. Finalement, ce jeu se relèvera très rapidement être du voyeurisme : vous regardez les autres faire ce que vous aimez.

Dès cette 1ère salle, on perçoit sans souci la volonté des acteurs de gérer l’avancée des groupes, en fonction du groupe derrière vous, et de celui devant. Au bout d’environ une petite minute donc, l’acteur commence à résoudre les énigmes/fouille afin d’avancer plus vite. Et ce sera comme ça jusqu’à la fin : l’ensemble des énigmes seront faites par l’acteur. Dans un souci d’avancer plus vite.

D’ailleurs, il n’y a qu’un seul type d’énigme : de la fouille, physique ou visuelle. Pas de souci, si les éléments ne sont pas trouvés dans les 30-40 secondes, l’acteur viendra les dénicher. Il tape les codes, rentre les clés. Bref, on le regarde jouer et accomplir des missions qui n’ont, par ailleurs, pas toujours de sens.

Les acteurs, qui sont le centre du jeu, nous baladent très rapidement de salle en salle : vous entendrez donc ça et là le groupe d’avant ou après jouer. D’ailleurs, il est tout à fait possible, comme pour nous, de devoir attendre dans un pièce que l’équipe ait fini la salle suivante.

Côté décor, c’est décevant, surtout pour les moyens derrière l’aventure. La Monnaie en Paris seule est magnifique, et se montre un décor de qualité. L’habillage Casa de Papel est d’une pauvreté étonnante. Même si quelques moments viennent rehausser le tout.

Bilan

La déception est de taille. Avec Netflix et Fever, et un tarif très élevé, les attentes étaient très hautes, la chute est d’autant plus douloureuse.
Sous couvert d’une com’ huilée, d’une identité visuelle qu’est Casa de Papel et de fans en attente d’une expérience digne de la série, Fever et Netflix nous serve une aventure qui se situe pas loin du foutage de gueule assumé.
Car évidemment, la critique est à mettre en rapport avec ça : en moyenne, la partie coutera 40€ par personne. Pour 60 minutes ? Même pas. Toujours pressés par les acteurs pour avancer, et aussi dans l’attente du groupe d’après, notre aventure aura finalement duré…44 minutes.

Des groupes de 15 minimum, qui se succèdent à un rythme effréné, l’expérience Casa de Papel se relève tout aussi sociologique. Quelques très pauvres énigmes de fouille, la plupart du temps réalisées par les acteurs, un décor sans aucune ambition aux yeux de la série, et une aventure plus courte qu’annoncée.

Heureusement, les acteurs, dans leur jeu, ont été au niveau : ils ont su nous immerger dans l’aventure qu’ils vivaient, et nous mettre en tension régulièrement. Mais, encore une fois, l’interaction avec eux est très limité, surtout réservée à quelques personnes, au vu de la taille du groupe.

La fin du jeu est une immense blague, que je ne raconterai pas, mais qui montre de désintérêt profond de Fever et Netflix pour les immersive game, et d’une façon globale, de leurs joueurs.
Le plus grand braquage restera donc celui de nous vendre cette aventure, à ce tarif.

Petit bonus : la photo faite à la chaine à la fin, proposée à 10€ l’unité.

add112
– La performance des acteurs, qui immergent vraiment dans le thème
– La Monnaie de Paris, un lieu assez unique

minus75
– Une aventure plus courte que prévue : 44 minutes à la place de 60.
– Un tarif démentiel comparé au rendu
– La taille des groupes bien trop élevée : 15 personnes
– Uniquement des énigmes de fouille.
– Un jeu pas prévu et pensé pour un si grand nombre
– Les acteurs sont ceux qui jouent, malheureusement
– Des énigmes pas très cohérentes
– Un décor Casa de Papel très limité
– Pressés par le groupe derrière nous, et parfois en attente du groupe devant, qu’on entend jouer

 

L'escapeomètre

  • Décor / immersion 30%
  • Fouille 20%
  • Énigmes 10%
  • Manipulation 10%
Monnaie de Paris, Quai de Conti, Paris, France
Y aller