Heyou

Affaire Bambell

Le garage de l'angoisse

Ils ont pensé aux détails chez Heyou :  votre première tâche sera de les trouver, l’enseigne est discrète. Vous les trouverez dans un garage au fond d’une cour. Mais vous savez ce que disent les vieux : c’est dans les vieilles marmites qu’on fait les meilleures soupes. Et bien ils avaient raison. On entre donc dans ce garage où ne sont pas rangés les après-skis et les valises mais où se trouvent 2 canapés et un petit bureau. Jusqu’à présent, c’est minimaliste.

Jordan, notre game master, nous explique notre mission, trouver des preuves pour inculper un méchant tueur en série. Petite vidéo explicative et kits de policier remis, c’est parti. Contrairement à Dexter et sa célèbre rigidité sur le ménage et les traces, notre tueur du jour a été plus généreux. La déco est très sympa et on oublie facilement qu’à cet endroit gisait sûrement les restes d’une quelconque Citroën XM. Tout comme vos héros de TF1 à 20h50 le vendredi soir (mais en moins charismatiques), vous allez devoir vraiment inspecter la salle dans ses moindres recoins : beaucoup de fouille. Les énigmes font partie intégrante de l’histoire. Histoire dont il faudra suivre la logique si vous voulez sortir. La manipulation est très peu présente en revanche.

Pas illogique non plus pour une enquête policière qui se rattrape très bien sur le reste : Le point le plus important de cet salle : elle fait peur. Mais vraiment peur. La même peur que vous avez eue quand vous regardiez seul(e) The Ring le soir et que vous vous êtes dit que vous le finiriez demain avant d’aller vous coucher, lumières allumées. On n’est pas spécialement peureux mais je vous jure qu’on a bien flippé quand on a fait cette salle. Elle pourra vous rappeler sur certains aspects l’excellent One Hour et sa salle Asylum. L’enchaînement des énigmes, l’avancée dans l’histoire, la disposition des lieux, la déco : tout est fait et très bien fait pour avoir les pétoches (quel joli mot, n’est-ce pas?). Si les escape game font souvent le choix de limiter la peur, ici pas du tout. Et c’est vraiment génial. Vous en ressortirez tout chamboulés. Pour les indices, des talkies-walkies pour rester dans le thème policier. Le game master veille à tout faire pour que votre immersion soit parfaite.

Bilan

On est très proche du sans-faute pour la première salle de Heyou. On ne voit que des points positifs. La déco, l’immersion, les énigmes et surtout la peur qui se propage tout le long du jeu. Excellent. L’escape game le plus effrayant qu’on ait jamais fait. Seule chose qu’on pourrait leur reprocher : la clé finale était accessible par erreur. Mais vous nous connaissez maintenant, on a joué le jeu (alors qu’on aurait pu battre le record de 30 minutes) Pour finir, vous êtes très bien accueillis et en plus Heyou propose des tarifs très intéressants : 19€ par personne, quelque soit votre nombre. Attention, pas de toilettes sur place. Prévoyez d’y aller avant ou apporter des couches. Résultat : on a réussi ! Nous étions les sergents Doakes de Dexter et on a pu faire notre “Surprise, Motherfucker”.

add112
– Une salle qui fait peeeeeuuuuur. On allonge les voyelles parce que ça fait vraiment peur. Âmes sensibles, allez-y et on se moquera de vos vidéos dans la salle.
– Possibilité de choisir entre deux niveaux d’intensité “Bisounours” ou “Même pas peur!”
– Joli déco, immersion parfaite, bonnes énigmes.
– Accueil très sympa

minus75
– La clé finale accessible par erreur (mais c’était un cas isolé!)

L'escapeomètre

  • Décor / immersion 90%
  • Fouille 100%
  • Énigmes 90%
  • Manipulation 30%
Rue du pont Saint-Victor, 06400 Cannes
Y aller