Mission Exit

50 nuances

Changez d'avis sur les menottes en escape game

ALERTE SPOILER : cet article est d’une finesse est d’une classe assez inédite. Allez, on couche les enfants et on remet Mamie à l’hospice parce que là, le thème de l’article se situe entre Emmanuelle (pas le président, le film), YouPorn et Lolita. Oui, Mission Exit a choisi pour sa salle 50 shades of Grey mais avec moins de droits d’auteur, 50 nuances.

L’enseigne, très bien située en bordure du centre ville historique, nous propose 60 minutes pour résoudre les énigmes d’une grande prêtresse afin d’intégrer sa secte. En d’autres mots vous l’aurez compris, intégrer une partouze, un gang-bang (#neplacepasbukkakedanstonarticle). La salle est donc déconseillée aux moins de 16 ans, aux vierges et aux joueurs de World of Warcraft. Oui, pardon, pléonasme sur les deux derniers.

On pénètre donc dans moncul la salle dans des conditions de départ, pas inédites dans l’idée mais dans la réalisation. L’espace est tapissé de rouge, avec quelques meubles et des accessoires qui vous permettent de faire du cheval. C’est plutôt joli, sans être vulgaire. Ça aurait pu être poussé plus loin et on note quelques éléments abîmés. Vous remarquerez vite la bande-son originale et adaptée de la salle, qui nous plongent dans une ambiance à la fois érotique et angoissante. C’est la prêtresse en question qui vous parlera pour vous aider : ses indices sont originaux et amusants ; sa voix est féminine est légèrement robotique.

Quelques petites cachettes vicieuses et fausses pistes pimenteront votre jeu. Mission Exit est connu pour ça : la difficulté. Cette salle n’y échappe pas. Les énigmes et manipulations non linéaires sont en quantité dense (avec les stars). Mieux vaut donc vous diviser dans les nombreuses énigmes de la salle. La qualité des énigmes est assez inégale : on passe d’énigmes rafraichissantes grâce aux thèmes à des énigmes quelconques dont on comprend difficilement leur place ici. Une grosse partie de fouille anale vous attend, n’hésitez pas y aller.

Bilan

Mission Exit réussit son pari grâce à un thème qui se suffit à lui-même pour être rafraichissant. La salle est amusante, avec un décor simple mais réussi et de nombreuses énigmes érotisé-ludiques. Pas de Christian Grey à l’horizon en revanche, navrés pour les fans.

Pour les amateurs/amatrices du film/livre, le but n’est pas de resté enfermé le plus longtemps possible, malgré les objets à disposition. Et non, la prise de Viagra n’est pas utile pour la résolution. À part si vous vous entendez très bien avec le game-master.

Bref, n’y allez pas avec votre belle-mère ou votre neveu de 8 ans, car ce serait un peu gênant. C’est tout ce dont on peut s’attendre d’un thème 50 nuances et c’est cool ! (Comme ils le rappellent sur leur site, tout ceci n’est que suggestif, vous n’aurez nul besoin de vous introduire quelque chose dans un quelconque orifice de votre corps).

add112
– Des indices originaux
– Des énigmes qui peuvent s’avérer cocasses

rounded58
– Des objets un peu usés
– Des énigmes plus quelconque, hors-thème

L'escapeomètre

  • Décor / immersion 50%
  • Fouille 60%
  • Énigmes 60%
  • Manipulation 50%
4 rue d'Alger, 34000 Montpellier
Y aller