Lock Academy

Le casse du siècle

Objectif récupérer la bible (des détectives)

Ils nous avaient quittés après deux premières salles en nous disant qu’ils reviendraient encore plus fort. On les avait quittés en leur disant qu’on reviendrait probablement plus faibles.
État des lieux d’une des meilleures enseignes de Paris, qui se distingue par ses énigmes technologiques hors du commun mais surtout par sa volonté de faire mieux, de pousser plus loin, d’aller plus haaaauuuuut. Bon, maintenant, j’ai un peu tout donné sur l’intro. Il va falloir écrire encore quelques trucs, je sais. Et je vais tenter d’être drôle en plus.
On arrive donc pimpants, en utilisant ce genre d’adjectifs démodés. L’enseigne est située à seulement 5 minutes du Lego Store, si vous étiez pris d’une envie de me remercier pour mes talents littéraires. Je fais l’impasse sur l’accueil design et sympa.
On est là pour réaliser le casse du siècle, retrouver la bible. La bible des détectives, je vous voyais tout de suite venir à vouloir pécho le livre sacré à Marie et Jésus. On part enquêter sur les lieux du vol, le musée de la Lock Academy. On en profite pour vous rappeler le formidable fil conducteur entre les missions de la Lock, avec des clins d’oeil réguliers aux autres thèmes ainsi que de nombreuses références humoristiques (point sur lequel ils ne m’ont pas consulté, je vous rassure).

On pénètre ce musée et les premières secondes sont déjà le théâtre d’un gros coup d’adrénaline. Une fois remis de nos émotions, on prend un moment pour regarder les lieux : un très beau bleu-canard et des magnifiques plinthes montantes ornent les murs. Maintenant, imaginez-vous dans un vrai musée, et c’est exactement pareil. Sauf que c’est pas une expo chiante et que vos parents ne vous ont pas forcé à venir. Vous retrouvez donc tous les éléments constitutifs d’un musée, pour le visiter dans les meilleures conditions.

La première salle est déjà un vrai défi : un nombre d’énigmes élevé qui nécessitent de former des petits groupes au sein de votre équipe. Le risque de rester tous ensemble : ne pas finir. La subtilité? arriver à se regrouper au bon moment pour croiser les infos. Les manipulations sont tout simplement incroyables et parfaitement intégrées (et oui, pas un seul cadenas). L’association avec l’entreprise spécialisée dans l’électronique Labsterium est remarquable. Ludiquement, c’est la salle la plus approfondie de France, pour nous. La fouille ne fait pas partie des éléments constitutifs de ce musée. Mais vous l’aurez compris, ça n’a aucune incidence sur l’expérience.

Bilan

La Lock Academy réussit de la meilleure façon son pari d’une salle parfaite. Comme leurs deux petites sœurs, le casse du siècle fait son entrée dans notre top 10. Et encore plus fulgurant qu’un single de Christophe Maé : en 1ère place. On n’a pas vraiment hésité sur ce choix : ils repoussent pour nous le champ des possibilités de l’escape game et participe à son nivellement vers le haut.

En terme de difficulté, il s’agit de leur salle la plus poussée : votre équipe va devoir trouver un équilibre entre division nécessaire et cohésion obligatoire sur les énigmes.

add112
– De nombreuses manipulations technologiques incroyablement réalisées, autant individuelles que collectives.
– Un rythme effréné, soutenu par de nombreuses énigmes
– Un décor magnifique, détaillé et un fil conducteur toujours aussi présent durant l’enquête

L'escapeomètre

  • Décor / immersion 100%
  • Fouille 20%
  • Énigmes 100%
  • Manipulation 100%
25 Rue Coquillière, 75001 Paris
Y aller