[Avis] Game of Room – Bureau de l’officier Von Vokte -Escape Game Lyon

[Avis] Game of Room – Bureau de l’officier Von Vokte -Escape Game Lyon

Le Bunker de l’Officier Von Vokte

 

Lieu : 19 Rue Francis de Pressensé, 69100 Villeurbanne
Niveau : moyen
Nombre de joueurs : 2 à 7

Note globale : keykeykeykey

Décor/immersion : keykeykeykeykey2

Fouille : keykeykeykey2key2

Énigmes : keykeykeykey

Manipulation : keykeykeykeykey

On commence notre périple Lyonnais par Game of Room, avec, signalons-le, plusieurs mois de retard dans la rédaction des articles (pardon mille fois). On aurait fait de parfaits entrepreneurs.
Après avoir errer un dimanche matin de marché pour trouver une place, nous voilà. L’espace d’accueil est vraiment spacieux. Ça tombe bien, on est plutôt volumineux comme joueurs.
On nous explique que le délicieux officier Von Vokte, nom qui respire la tendresse du national-socialisme, nous a fait « venir ». Nous, valeureux résistants. Pour enfiler des perles? Discuter de la crise migratoire? Jouer aux Pogs? On va vite le découvrir… (à lire de préférence avec une voix dramatique)

On commence la salle et on voit que les manières se perdent : notre hôte est absent et nous a menottés, pas hyper poli. Mais on n’est pas rancuniers, il a de la chance. La déco du bunker n’est pas hyper tendance, on retrouve que très peu de mobilier scandinave ou de couleurs pastelles… Mais pour un bunker, un vrai, c’est plutôt réussi. Quelques accessoires sonores/visuels poussent un peu plus loin l’immersion.

Côté fouille, c’est pas l’effusion mais il y a de quoi faire. Pas de cachette spécialement vicieuse mais il ne faudra pas hésiter à fouiller chaque recoin. Un objet en particulier se révèlera difficile à cerner !
On continue donc notre aventure tranquillement : la taille des pièces est adaptée et permet de se partager l’espace. Au-delà de 5 joueurs, on aura peut-être quelques doutes. Sinon, l’officier n’est pas si cruel que prévu : il nous a laissé tout plein de manipulations et d’énigmes. Il était très joueur ce Von Vokte, disait déjà sa mère à son plus jeune âge. Bon après, être copain avec Hitler, c’est vraiment moins sympa. Du coup, on s’efforce à percer ses secrets.
Malgré sa manie nazie (maNie pas maMie) de vouloir tuer tout le monde, on félicite la très bonne fluidité du jeu. Les énigmes et manipulations s’enchainent parfaitement sans laisser de temps morts. Les énigmes sont évidemment très adaptées au thème #JaimeEnvahirLaFrance et contribuent à vraiment vous sentir plongés en 1944. Du coup, vous aurez une orange pour Noël. En fait, si on a mis autant de temps à écrire l’article, c’est parce qu’on voulait à tout prix caser cette blague à l’approche des fêtes. Ne nous remerciez pas.

Les manipulations sont l’autre grande réussite de la salle : variées, amusantes et technologiques. On en redemande !
On finit sur un très bon point : le système d’indices, adapté à l’époque et à la situation (suffisamment rare pour être souligné).

Bilan

L’aventure lyonnaise commence bien ! Game of Room propose une très bonne salle dans un Bunker de 1944.

Prisonniers de l’officier Von Vokte, qui n’aurait pas pu avoir un patronyme plus allemand, vous allez devoir utiliser toutes vos compétences si vous ne voulez pas rester à vie dans ce bunker.
Pour ça, il vous faudra une organisation de fer : les excellentes et nombreuses manipulations peuvent être chronophages. A vous de vous les répartir !

Les  add112

– Un grand nombre de manipulations originales et amusantes

– Un jeu très fluide avec un excellent game-play

Les  rounded58

– Vous risquez de vous marcher un peu sur les pieds à 7 joueurs!

Les  minus75

Facebook Game of Room : https://www.facebook.com/gameofroom
Escape Game prix : de 16 à 35€ par joueur
Top meilleurs escape game en France:  http://alloescape.fr/top-france/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>