[Avis] Paris – One Hour – Very Bad Night – Escape Game

[Avis] Paris – One Hour – Very Bad Night – Escape Game

Lieu : 24 rue Emile Lepeu, 75011 Paris

Niveau : facile

Nombre de joueurs : 2 à 5

Note globale : keykeykeykeykey

Décor/immersion : keykeykeykeykey

Fouille : keykeykey2key2key2

Énigmes : keykeykeykeykey

Manipulation : keykeykeykey2key2

1 an après, même équipe, face à One Hour. C’est donc avec un an de sagesse en plus que arrivons. Déjà, ils ont enlevé ce magnifique bout de papier « One Hour » pour le remplacer avec une jolie plaque. Contrairement à ce qu’on pensait, le brief se fait dans une salle qui lui est propre. Comme d’habitude, on adore l’accueil, à base de bonbons, boissons et insultes sur mon physique ingrat. La salle de brief est habillée de tableaux tous aussi élégants les uns que les autres. Entre Delacroix et Picasso, la génération dorée du dessin phallique se trouve ici.

L’histoire, vous l’avez comprise, un lendemain de soirée « un peu » difficile. Les relations avec les voisins risquent d’être compliquées dans les semaines à venir.
Premier aperçu de la salle : putain on a fait fort hier soir. Vos soirées vont vous sembler calmes à partir de maintenant. Ils ont réussi à faire une salle complètement bordélique et à la fois ordonnée. Bouteilles qui jonchent le sol, fringues, résidus suspects… Tout y passe. Plus vrai que nature. On se dit déjà que les créateurs ont de l’expérience dans l’alcool de haut niveau pour créer une salle comme celle-ci. Pour pouvoir avancer dans cette salle, il va falloir ordonner le désordre. A vous de trier le foutoir pour résoudre les énigmes. L’organisation est primordiale. Même si votre gueule de bois vous donne juste envie de mourir, communiquez avec vos petits camarades. Un des points les plus fous de cette salle : ses énigmes. Un concentré pur des choses à faire ou pas, en soirée.

Malgré les apparences, la fouille n’est que peu investie dans cette salle. Vous qui avez l’habitude de démontrer les tiroirs, allez au plus simple. Pour vous accompagner dans cette formidable aventure, une BO aux petits oignons. Pas la peine de ramener votre playlist de soirée composée de chansons paillardes et de divers tubes oubliés, ils l’ont fait pour vous. La room s’adresse donc aux amateurs de grandes musiques. La manipulation est également présente, de façon décalée.

Enfin, et surtout, ce qui distingue cette salle des autres, c’est qu’on rigole. Et oui, pour les pros comme les autres, on a un peu perdu l’habitude de rire dans une salle : on est plutôt des machines à énigmes. Pas là. Le temps qui passe n’est finalement plus si important. Qui plus est, vous aurez avec vous un game master mi-ami mi-ennemi : il fera partie intégrante de l’aventure.

Dernier point absolument génial : une personnalisation proposée absolument inédite. Fini le GM qui gère 5 salles et qui vous croise 10 secondes. Votre aventure sera unique et, sur certains points, différentes de celle du groupe précédent. Si toi, lecteur, tu as réussi à lire l’article sans mourir d’ennui jusqu’ici et que tu veux faire cette salle, réserve et applique les consignes du mail que t’enverra One Hour !

Bilan

One Hour s’était déjà distingué avec Lost Asylum. Toujours plus haut, toujours plus loin, toujours plus fort, ils ont remis le couvert avec Very Bad Night.
La room se distingue tellement qu’il devient franchement compliqué de la comparer avec les grands noms parisiens.
Si vous ne courez pas après le temps pour sauver le monde, vous prendrez le temps de savourer cette formidable soirée et ses (très) nombreux clins d’œil.
On a donc adoré cette ambiance radicalement différente qui prend bien sûr place dans le top des meilleurs salles parisiennes. Sa différence a pourtant été difficile à classer : cette salle ne ressemble à aucune autre.

Pour les EVJF/EVG, les potes, les ennemis, les moches, les dictateurs et les autres : foncez ! Vous en aurez pour votre argent. La salle s’adresse peut-être un peu moins aux enfants, qui connaissant généralement moins bien ce genre d’ambiance. A part les enfants d’alcooliques qui s’y retrouveront.

Et nous? Le record tout simplement. 49 minutes et une trentaine de secondes. Un second record a été établi durant cette aventure, mais ça, vous le verrez en live.

Les  add112

– LA salle la plus décalée de Paris

– Des énigmes folles, une déco bordélique et travaillée !

– Une personnalisation inédite

Les  rounded58

– Ø

Les  minus75

– Ø

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>